Visiter Rotorua, lieu phare de la géothermie en Nouvelle-Zélande

Rotorua est située au centre de l’île du Nord, une région fascinante puisque sous ses pieds bouillonne la ceinture de feu du pacifique, à l’origine de la Nouvelle-Zélande. Nous sommes très curieux de découvrir cet endroit réputé pour ses souces chaudes naturelles et ses geysers.

Sur la route, nous nous accusons mutuellement d’avoir pété dans le van, mais non, nous sommes bien arrivés. la ville sent le souffre à plein nez ! C’est à se demander comment font les locaux pour supporter cela au quotidien. Nous ne pouvons que trop vous conseiller de vous promener dans le parc Kuirau qui vous permet très vite de cerner toutes les bizarreries de Rotorua : bassins fumants, mares de boue, jeux pour enfants, spa et odeur d’oeuf pourri se côtoient en toute « normalité ».

Fumerolles et pitreries au « Crater of the moon »

En langue Maori, « Rotorua » signifie « deuxième lac ». La région est en effet sillonnée de superbes lacs, sulfureux, ou pas. Nous flânons au bord de Rotokakhi le lac vert et Tikitapu, son frère bleu, avant de poursuivre notre route vers Kerosène Creek, une source d’eau chaude en pleine nature. Nous enfilons nos maillots de bain sans trop y croire et faison quelques pas dans une belle forêt avant de découvrir ce qui ressemble à un torrent. Dubitatif, nous placons un orteil timide dans le courant et… Oh merveille de la nature, l’eau doit bien être à 38 degrés. Nous passons deux bonnes heures à barboter et relaxer dans les petites cascades (la vie en van, excluant souvent ce type de réjouissances). Attention cependant à ne pas mettre votre tête sous l’eau, nous apprenons plus tard que dans ce type de sources, il existe certains parasites qui peuvent être dangereux et qui s’attrapent par les voies respiratoires. Bon forcément, nous avions fait cette erreur, sans rien contracter heureusement.

Thui en plein lunch au parc Kuirau

En redescendant vers Taupo, nous nous arrêtons au « crater of the moon », une jolie balade à faire en amoureux comme en famille entre les fumerolles et les grognements de la terre. Attention, cette dernière activité est payante.

Crater of the moon porte bien son nom
Un petit bain de boue en ébullition ?

C’est un peu le problème à Rotorua,l’endroit est débordant de curiosités, mais bien souvent les activités coutent un bras et ont été jalonnées pour les touristes. Par exemple, il existe dans le très fameux (et très cher) Wai-o-tapu termal wonderland un geyser déclenché par l’homme, pour l’homme avec un compte-à-rebours afin de ne jamais manquer son selfie. Nous avons fait le choix de ne pas faire ce parc par soucis d’économies et parce que ce n’est pas comme cela que nous concevons notre voyage. Nous sommes des touristes, certes, mais le tourisme de la photo nous fatigue. Pour autant nous serions curieux d’avoir des retours.

A bientôt !

Laura et Martin